ORIGAN VULGAIRE VS RHINITE CHRONIQUE (Y COMPRIS RHUME DES FOINS)
5.0
EFFICACITÉ
Aucuns
EFFETS SECONDAIRES
2
AVIS
PARTAGER
Découvrez l’avis des utilisateurs sur l’efficacité de Origan Vulgaire vs Rhinite chronique (y compris rhume des foins)
5/5 Excellente
Didi * May 1, 2019 03:22
J'en mets 2 gouttes dans de l'huile d'olive que j'avale sur une tartine le matin. Cela guérit en 3 jours max, attention ça peut irriter un peu les muqueuses, bien diluer (c'est pourquoi j'ai mis éffets secondaires légers)
LIRE LA SUITE
5/5 Excellente
monique D * October 17, 2018 03:50
Ca soulage très vite mes sinusites chroniques, j'en mets sur un bout de mie de pain, 3 fois par jour. En 3 jours c'est guéri.
LIRE LA SUITE
QUELS USAGES FAITES VOUS DES HUILES ESSENTIELLES ?
Gaulthérie couchée
C'est un arbrisseau de l’Est des Etats-Unis et du Canada, mesurant de 15 à 20 cm. Ses feuilles sont persistantes, dentée et coriaces. Ses fleurs sont axillaires, solitaires, à corolle campanulée blanc rosé. On la trouve essentiellement dans les bois et marais acides et sableux. Ses fruits sont des baies rouges écarlates. Son nom provient du français Jean-François Gaulthier, médecin-botaniste du roi au Québec au 18eme siècle, qui remarque que les Indiens du Canada mâchent ou font infuser des feuilles de gaulthérie pour faire tomber la fièvre et apaiser la douleur. La gaulthérie a joué un rôle important en pharmacologie, ainsi tout au long du XIXe siècle l’Amérique du Nord fournissait à l’Europe « l’essence de wintergreen », obtenue par distillation de la plante entière. En 1844, l'Américain William Proctor et le Français Auguste Cahours isolent son constituant majeur, le salicylate de méthyle. Par la suite Cahours, par hydrolyse, synthétise l’acide salicylique qui fut employé comme médicament contre les rhumatismes avant la synthèse de l’acide acétylsalicylique, molécule plus connue sous le nom commercial d’aspirine. La gaulthérie est produite désormais principalement au Népal. Elle est puissamment anti-inflammatoire et antalgique, et est utilisée contre les rhumatismes musculaires, crampes, tendinites et également contre l'arthrite. Contre indications connues : déconseillée par voie interne. A éviter chez les femmes enceintes et allaitantes et chez les enfants de moins de 6 ans, ainsi qu’aux personnes allergiques à l’aspirine du fait de la présence de salicylate de méthyle.
5.0/5
Arthrite
1
Avis
Maladies
Vetiver
Originaire d'Inde et du Sri Lanka, c'est une herbe vivace formant des touffes compactes. Ses racines peuvent atteindre 2 à 3 mètres de profondeur, ses feuilles rubanées et dressées peuvent atteindre 1,5 mètre. Ses hampes florales sont particulièrement grandes : elles peuvent atteindre 2,5 mètres et se regroupent en une inflorescence complexe. Le vetiver est utilisé depuis des siècles dans la pharmacopée indienne. Son odeur boisée très appréciée des parfumeurs a fait le succès du vetiver et on le retrouve dans nombre de parfums (« vetiver » de Guerlain) et eaux de toilettes, notamment masculins. Le vetiver est réputé pour ses vertus relaxantes et apaisantes. Il est également indiqué comme tonique circulatoire, et immunostimulant. Contre-indications : Aucune connue aux doses physiologiques
5.0/5
Troubles du sommeil (y compris insomnie)
1
Avis
Maladies
Romarin officinal à verbénone
Typique du pourtour méditerranéen, c'est un arbrisseau persistant, touffu à feuilles vert foncé sessiles, linéaires et coriaces. son odeur aromatique camphrée est caractéristique. Ses inflorescences sont bleu pâle ou lilas clair maculées de taches violettes. Déjà connu pour ses vertus curatives, le romarin était cultivé 1000 ans avant J-C entre le Tigre et l'Euphrate. Symbole de triomphe, il était connu et utilisé comme plante médicinale par les Romains qui en disposaient sur les tombes pour souhaiter l'immortalité aux proches, et communs dans les jardins encore au Moyen-Âge. Le romarin était très réputé au 14eme siècle notamment en tant qu'ingrédient phare de « l'eau de la Reine de Hongrie », parfum célèbre utilisé dans les cours jusqu'à l'époque de Louis XIV. On prétend que cette eau avait rendu jeunesse et beauté à la reine de Hongrie, septuagénaire. Il existe plusieurs chémotypes de Romarin, les plus connus sont les CT camphré, à cineole et à verbenone. L'huile essentielle de Romarin à verbenone est connue pour ses propriétés expectorantes et mucolytiques. Antioxydante, elle est également un classique des traitements régénérants du foie. Contre-indications : Hypersensibilité hépatique ; bébé, enfant, grossesse (neurotoxique et abortif)
4.5/5
Detoxification
2
Avis
Maladies
Lentisque pistachier
C'est un Arbrisseau rameux et tordu qui fait partie de la végétation habituelle du maquis. Son écorce est brune ou rougeâtre. Il mesure un mètre environ, et se développe sur des sols légers et sablonneux proches des plages de Méditerranée. Ses feuilles sont obtuses et glabres. Ses fleurs sont rougeâtres et donnent une drupe sèche à noyau. D’abord rouge, puis noir, elle est non comestible. Le mastic est une matière résineuse à l'odeur prononcée issue de sa sève. Cette résine naturelle faisait office de chewing-gum dans l'antiquité. En Iran, elle est encore aujourd'hui utilisée en tant que telle, mais aussi employée en pâtisserie, en confiserie, en cosmétique et pour confectionner pour des encens. Connu des grecs et des romains, dans leur pharmacopée le lentisque était réputé soigner tous les maux ou presque. Tout était utilisé : feuilles, fruits, résine, écorce. L'île de Chios en Grèce était réputée en fournir d'excellente qualité. En Corse, on mettait autrefois un collier de listincu au cou des chiens pour les préserver des maladies, et on en plaçait une branche dans les tonneaux pour les désinfecter. Lors de la domination ottomane, le sultan Moustapha II exerçait un monopole sur la commercialisation du mastic. Son huile essentielle est considérée comme très efficace dans les affections de la circulation veineuse et lymphatique, en tant que décongestionnante, en application cutanée. Egalement utilisée dans certains troubles digestifs comme l'aérophagie, l'ulcère gastrique, et enfin comme antispasmodique. Contre-indications connue : éviter en cas de phlébite.
5.0/5
Hémorroïdes
1
Avis
Maladies
Cannelle de Ceylan (écorce)
Originaire de l’actuel Sri Lanka, le vrai cannelier a des feuilles longues et brillantes et de petites fleurs rondes qui donnent des baies d’un bleu foncé. La cannelle de Ceylan (écorce) possède un profil moléculaire très proche de celle de Chine et leurs actions pharmacologiques sont proches. Dans l’antiquité, on faisait venir la cannelle d’Inde où les Grecs avaient fondé un comptoir, près de l’actuelle ville de Karachi. On prélevait tous les deux ans l’écorce des jeunes pousses du cannelier. L’aromate était exporté en copeaux, en poudre, ou sous la forme des « petites cannes » qui ont donné son nom à l’arbre. Les Grecs et les Romains l’utilisaient surtout comme aphrodisiaque et comme désinfectant. La cannelle, comme beaucoup d’épices, apparaît en France au retour des croisés. Elle sert, mélangée avec du gingembre, à parfumer le vin sucré que l’on appelle « hypocras ». En cuisine, sa saveur délicate, à la fois épicée et sucrée, entre dans de très nombreuses recettes, du pain d’épice au riz au lait. Considérée comme antiseptique, antivirale et antibactérienne, son huile essentielle a un large spectre d’action. On l’emploie contre toutes les infections, qu’elles soient respiratoires (bronchite, rhume, grippe), intestinales, urinaires (cystite) ou gynécologiques et pour lutter contre les verrues. On l’utilise également pour stimuler les fonctions cardiaque et respiratoire. Contre-indications connues : Contre-indiquée chez les femmes enceintes et allaitantes et chez les enfants de moins de 5 ans. Très dermo-caustique. En diffusion, utiliser très dilué.
4.0/5
Relaxation musculaire
1
Avis
Beauté & bien être
Camomille noble ou romaine
C'est une plante herbacée de 30 cm environ. Sa tige est couverte de petits poils lui donnant un aspect vert blanchâtre. Ses capitules floraux sont odorants, solitaires à l’extrémité des rameaux ; simples dans la variété sauvage ils sont doubles lorsqu’elle est cultivée. Les fruits de la camomille sont jaunâtres, petits et côtelés. Malgré son nom, elle était inconnue à Rome. Plutôt connue et utilisée en tisane pour couche-tôt et grand mères, la camomille est connue depuis l'antiquité. Dans l’Égypte pharaonique, elle est dédiée à Ra, le dieu solaire, elle exaltait la vie, la lumière et la métamorphose. Les Grecs voyaient en elle une panacée et l’utilisaient pour guérir de la malaria. Son nom vient du grec kamaï (sur le sol) et mêlon (pomme) en raison de son caractère rampant et de son odeur rappelant celle de la pomme. Dioscoride et Galien la préconisaient pour les maladies féminines. Près de vingt siècles plus tard, elle faisait les délices des Italiens. En Europe centrale, les femmes en usaient pour donner à leurs cheveux des reflets dorés. Dans la France profonde, on l’affectait aux maux d’estomac, à l’insomnie, à la migraine et à l’inflammation des paupières. On lui reconnait les propriétés suivantes : décontracturante et anti-dépressive, Tonique digestive, parasiticide mais également sédative, calmante du système nerveux central. Contre indications connues : Aucune connue aux doses physiologiques
4.7/5
Troubles du sommeil (y compris insomnie)
3
Avis
Maladies
Laurier noble
Arbuste vivace dioïque au feuillage persistant spontané dans le bassin méditerranéen, son écorce est gris foncé et lisse, ses feuilles alternes, entières, coriaces, légèrement ondulées sur les bords. Ses fleurs jaune-vert sont en grappe à l'aisselle des feuilles, et donneront des baies globuleuses vertes puis noires à maturité. Le laurier est une plante légendaire de l'antiquité, en Grèce tout d'abord : Eros se vengea d'Apollon, qui s'était moqué de lui, en lui inspirant un amour fou pour la nymphe Daphné. Celle-ci, insensible à son soupirant, fut changée en laurier. Les Grecs consacrèrent le laurier à la paix, et au triomphe. La pithie de Delphes l’utilisait dans ses oracles de divination. À Rome, le dessèchement de l’arbuste annonçait un désastre. Son feuillage était tressé en guirlandes lors des saturnales en décembre, et l'on agitait des rameaux de laurier en signe de liesse, on en couronnait les vainqueurs. Cette tradition se perpétue au Moyen ge pour les étudiants ayant réussi leurs examens. Leur front était ceint du laurier avec ses baies (« Bacca laurea »), ce qui a donné le mot baccalauréat. Il est également très utilisé dans la cuisine méditerranéenne. On lui reconnaît des propriétés anti-infectieuses, antivirales, anti-bactériennes et antifongique, mais également mucolytique et expectorante, antalgique et antinévralgique, et enfin anti-inflammatoire. Contre indications connues : Peut être allergisant, et narcotique à dose élevée. Doit être utilisé avec précaution et est à éviter chez les enfants de moins de 6 ans et durant la grossesse.
5.0/5
Douleurs lombaires (ou lumbago)
1
Avis
Maladies
Eucalyptus radié
L’eucalyptus radié est morphologiquement proche de l'eucalyptus globuleux, il possède un tronc de couleur gris-bleu, son écorce est caduque. Les jeunes feuilles sont arrondies alors que les feuilles adultes sont lancéolées. Son écorce se détache spontanément du tronc en longs rubans. Les aborigènes d'Australie utilisent les feuilles à l'état frais pour panser leurs plaies Originaire d'Australie ou il fait le régal des Koalas, il fut découvert en 1792 par le français Julien Houyou de la Billardière lors de l'expédition de La Perouse. On reconnaît à l'eucalyptus, surnommé « L’arbre à fièvre », la vertu d’assainir son voisinage. Son introduction en Europe date de 1856, une fois sa production à échelle industrielle commencée. L'eucalyptus a la particularité d'absorber de grandes quantités d’eau dans son entourage, et de dégager des effluves puissamment anti-infectieuses. Dans diverses régions du globe, l’eucalyptus fut chargé d’assécher et d’assainir les régions marécageuses infestées de moustiques, ce qui lui a valu l’un de ses noms « Eucalyptus salubris ». Il est connu pour ses propriétés expectorante, antivirale, antibactérienne et anti-inflammatoire, et efficace contre la toux. Contre indications : Aucune connue aux doses physiologiques
5.0/5
Rhume
2
Avis
Maladies
QU’EST CE QUE L’AROMATHÉRAPHIE?
L'aromathérapie désigne l'usage thérapeutique des huiles essentielles. Le terme est employé pour la première fois au début du XXème siècle par le chimiste René-Maurice Gattefossé, considéré comme l’un des fondateurs de l’aromathérapie moderne. Depuis, les huiles essentielles ont fait l'objet de nombreuses recherches scientifique, portant le plus souvent sur les propriétés anti-bactériennes, anti-virales et anti-septiques de leurs composants. Lire La Suite
LES DERNIÈRES NEWS DU BLOG