EUCALYPTUS CITRONNÉ VS SOLS ET SURFACES
5.0
EFFICACITÉ
Aucuns
EFFETS SECONDAIRES
1
AVIS
PARTAGER
Découvrez l’avis des utilisateurs sur l’efficacité de Eucalyptus citronné vs Sols et surfaces
5/5 Excellente
timo * May 2, 2019 07:10
J'utilise ces 2 HE dans un seau d'eau chaude pour passer la serpillère, ça désinfecte très bien
LIRE LA SUITE
QUELS USAGES FAITES VOUS DES HUILES ESSENTIELLES ?
Cèdre de l'atlas
Grand arbre majestueux originaire d'Afrique du Nord, pouvant atteindre 40 à 50 mètres de hauteur, présentant souvent une cime tabulaire à l'âge adulte, de grande longévité. Il vit dans les zones montagneuses à une altitude de 1500 à 2500 mètres. Les égyptiens utilisaient déjà son essence pour embaumer les morts. Son bois aurait servi à la construction des jardins suspendus de Babylone et du temple de Salomon. Elle est reconnue pour ses propriétés cicatrisante, lymphotonique, lipolytique et relaxante. Contre- indications connues : bébé, grossesse (neurotoxique, abortive).
5.0/5
Chute de cheveux
1
Avis
Beauté & bien être
Ciste ladanifère
Arbuste à feuilles linéaires collantes, sans pétiole net, aux fleurs blanches, portant des taches rouges à la base des pétales. Calice à trois sépales. Les cistes sont pyrophytes, ayant la particularité de se régénérer facilement et même de se multiplier après les incendies. Durant les chaleurs de l'été, les poils glandulaires des feuilles et des tiges sécrètent une résine aromatique (le ladanum ou labdanum, terme dérivé du phénicien « Ladan ») devenant opaque, qui donne son aspect si particulier à la plante. Cette résine permet à la plante de ne pas se déshydrater. Il existe plus de trois cent espèces de ciste. Les Égyptiens comme les grecs le récoltaient déjà en frappant l’arbuste avec des lanières de cuir. L’odeur rappelle celle de l’ambre gris. L'huile essentielle entre dans la composition de nombreux parfums pour sa note de fond « animale », rare pour un végétal. Pline le cite d'ailleurs ainsi : « Pur, le ciste doit avoir une odeur sauvage et sentir le désert ». Il s'agit d'une des plantes aromatiques citées dans la Bible Il était utilisé dans l'antiquité en fumigations. On lui reconnaît des propriétés cicatrisante, antibactérienne, antivirale, anti-artéritique et également régulatrice du système nerveux parasympathique. Contre indications connues : bébé et jeunes enfants, dermocaustique agressive sur les muqueuses.
5.0/5
Peau sèche
1
Avis
Beauté & bien être
Cannelle de Ceylan (écorce)
Originaire de l’actuel Sri Lanka, le vrai cannelier a des feuilles longues et brillantes et de petites fleurs rondes qui donnent des baies d’un bleu foncé. La cannelle de Ceylan (écorce) possède un profil moléculaire très proche de celle de Chine et leurs actions pharmacologiques sont proches. Dans l’antiquité, on faisait venir la cannelle d’Inde où les Grecs avaient fondé un comptoir, près de l’actuelle ville de Karachi. On prélevait tous les deux ans l’écorce des jeunes pousses du cannelier. L’aromate était exporté en copeaux, en poudre, ou sous la forme des « petites cannes » qui ont donné son nom à l’arbre. Les Grecs et les Romains l’utilisaient surtout comme aphrodisiaque et comme désinfectant. La cannelle, comme beaucoup d’épices, apparaît en France au retour des croisés. Elle sert, mélangée avec du gingembre, à parfumer le vin sucré que l’on appelle « hypocras ». En cuisine, sa saveur délicate, à la fois épicée et sucrée, entre dans de très nombreuses recettes, du pain d’épice au riz au lait. Considérée comme antiseptique, antivirale et antibactérienne, son huile essentielle a un large spectre d’action. On l’emploie contre toutes les infections, qu’elles soient respiratoires (bronchite, rhume, grippe), intestinales, urinaires (cystite) ou gynécologiques et pour lutter contre les verrues. On l’utilise également pour stimuler les fonctions cardiaque et respiratoire. Contre-indications connues : Contre-indiquée chez les femmes enceintes et allaitantes et chez les enfants de moins de 5 ans. Très dermo-caustique. En diffusion, utiliser très dilué.
3.5/5
Gastroentérite
2
Avis
Maladies
Encens ou oliban
Arbuste du nord-est de l’Afrique et de l’Arabie. Feuilles caduques à folioles ondulées, à fleurs blanches, écorce pâle et parcheminée. Les fleurs sont blanches en bouquets ; la résine d’un or translucide, appelée encens. Des incisions sont faites sur son tronc afin de récupérer la substance résineuse blanchâtre et aromatique qui deviendra orangée en durcissant. L'arbre mâle, seul productif, ne fournit sa meilleure qualité de résine de gomme qu’après dix ans Considérée depuis l'antiquité comme une substance sacrée entre toutes, l’encens est une résine encore aujourd'hui couramment utilisée pour ses vertus en matière de préparation aux rituels spirituels et à la méditation. C'est l'une des plantes aromatiques offertes aux dieux dans plusieurs cultures méditerranéennes. Herodote cite l'encens en le décrivant ainsi : « De la terre d’Arabie s’exhale une odeur d’une suavité merveilleuse. C’est le seul pays du monde qui produise l’encens » Les Égyptiens s'en servaient notamment pour l'embaumement. Le nom d’oliban vient de l’arabe “lûban” qui signifie lait. Il est transporté par les caravanes depuis le 13eme siècle avant JC en Afrique de l'Est et du Nord, sur ce que l'on appelle « la route de l'encens ». les chrétiens perpétuent son utilisation : ainsi l'encens fait partie des cadeaux apportés au Christ par les rois mages. Au Yemen entre autres, on l'utilise comme remède en fumigations contre les affections respiratoires. On l'utilise en particulier pour les affections respiratoires comme l'asthme et certaines formes de bronchites. On lui reconnaît les propriétés suivantes : asséchante et desséchante des muqueuses respiratoires, anxiolytique mais aussi cicatrisante. Contre indications : Aucune connue aux doses physiologiques
5.0/5
Arthrose
1
Avis
Maladies
Cyprès
Cônifère originaire de l’Europe orientale et de l’Asie occidentale. Il a une silhouette élancée caractéristique, en fuseau. Ses feuilles vert foncé sont persistantes, opposées, ressemblent à de petites écailles imbriquées et couvrent entièrement les rameaux. Les fleurs femelles et mâles sont présentes sur le même pied, mais sont séparés sous forme de cônes staminés ou à pistils. Les cônes femelles, formés de 10 à 14 écailles, se lignifient et forment un ensemble appelé noix de cyprès ou galbule. Dans les régions méditerranéennes, il est utilisé en tant que haie protectrice. Grâce à ses longues racines, il peut puiser l’eau en profondeur et ses étroites feuilles lui permettent de limiter l’évaporation il peut ainsi rester vert toute l'année (on l'appelle d'ailleurs le cyprès « toujours vert »). Certains spécimens seraient âgés de 2000 ans. Arbrisseau emblématique de la flore méditerranéenne, le cyprès apparaît ainsi dans de nombreuses légendes comme symbole de la vie éternelle. Les perses en faisaient le symbole de la mort. Les Egyptiens utilisaient son bois pour fabriquer les sarcophages. Il était très connu des Grecs qui soignaient l’asthme, la toux et les crachats sanglants avec du cyprès macéré dans du vin. Il est utilisé pour ses propriétés anti-inflammatoire des veines et des vaisseaux lymphatiques, cicatrisante, neurotonique, rééquilibrante du système nerveux central, antitussive, mucolytique, antispasmodique des bronches mais également antibactérienne, antifongique et antivirale. Contre indications connues : mastoses
4.5/5
Jambes lourdes
2
Avis
Maladies
Girofle
Originaire des îles Moluques en Indonésie, c’est un arbre de 20 mètres de haut. Ses feuilles sont opposées, coriaces et persistantes. Ses fleurs blanc rosé sont groupées en petites cimes compactes et ramifiées. Ce sont les boutons floraux que l’on appelle « clous de girofle ». Il était utilisé par les Chinois bien avant notre ère à des fins culinaires et médicinales. La route des épices l’avait fait connaître aux Romains qui en usaient pour rendre digestes des viandes trop faisandées. Le giroflier fut introduit en Europe par les Arabes, mais ce sont les Portugais qui, découvrant les Moluques en 1424, s’en assurèrent le monopole. L’intendant de l’île de France, aujourd’hui île Maurice, s’empara de quelques plants et les acclimata, d’abord dans son île puis aux Antilles. L’huile essentielle de giroflier est considérée comme antivirale, antibactérienne, antiparasitaire, analgésique et anti-inflammatoire. On l’emploie pour faciliter la digestion, combattre les diarrhées bactériennes ainsi que la constipation, et dissiper la fatigue physique et intellectuelle. Elle contient aussi un anesthésiant (l’eugénol) utile pour atténuer les rages de dent. Son parfum réputé coupe-faim est souvent utilisé pour supporter les longues heures des jeûnes religieux. Contre-indications connues : A eviter chez les femmes enceintes et allaitantes et chez les enfants de moins de 12 ans, ainsi que les personnes sujettes à l’hypertension et/ou souffrant de problèmes hépatiques Dermocaustique, à utiliser très diluée. Hépatotoxique à doses fortes ou répétées.
5.0/5
Impétigo
1
Avis
Maladies
Camomille noble ou romaine
C'est une plante herbacée de 30 cm environ. Sa tige est couverte de petits poils lui donnant un aspect vert blanchâtre. Ses capitules floraux sont odorants, solitaires à l’extrémité des rameaux ; simples dans la variété sauvage ils sont doubles lorsqu’elle est cultivée. Les fruits de la camomille sont jaunâtres, petits et côtelés. Malgré son nom, elle était inconnue à Rome. Plutôt connue et utilisée en tisane pour couche-tôt et grand mères, la camomille est connue depuis l'antiquité. Dans l’Égypte pharaonique, elle est dédiée à Ra, le dieu solaire, elle exaltait la vie, la lumière et la métamorphose. Les Grecs voyaient en elle une panacée et l’utilisaient pour guérir de la malaria. Son nom vient du grec kamaï (sur le sol) et mêlon (pomme) en raison de son caractère rampant et de son odeur rappelant celle de la pomme. Dioscoride et Galien la préconisaient pour les maladies féminines. Près de vingt siècles plus tard, elle faisait les délices des Italiens. En Europe centrale, les femmes en usaient pour donner à leurs cheveux des reflets dorés. Dans la France profonde, on l’affectait aux maux d’estomac, à l’insomnie, à la migraine et à l’inflammation des paupières. On lui reconnait les propriétés suivantes : décontracturante et anti-dépressive, Tonique digestive, parasiticide mais également sédative, calmante du système nerveux central. Contre indications connues : Aucune connue aux doses physiologiques
4.7/5
Troubles du sommeil (y compris insomnie)
3
Avis
Maladies
Origan compact
C'est une plante herbacée vivace originaire d'Afrique du Nord, il est très répandu au Maghreb et en particulier au Maroc. Mesurant 30 à 80 cm de haut. L'origan compact apprécie un sol rocailleux sur un coteau montagneux et ensoleillé. Ses feuilles vert foncé sont ovales, pointues, à peine découpées, non dentées. Il doit son nom au fait que ses fleurs forment des inflorescences compactes, d’une couleur pourpre. Elles sont entourées de bractées ovales recouvrantes et fixées sur des tiges dressées assez velues Son nom provient de deux mots grecs signifiant « parure des montagnes ». Une tablette découverte dans le Péloponnèse en Grèce révèle qu’au XIIIe siècle avant J.-C. l’origan était utilisé sous forme d’huile parfumée, qui servait à faire des offrandes aux divinités. Elle était réputée efficace pour soigner nombre de maladie sous diverses utilisation : infusions, emplâtres. Il était également connu des romains, qui l'utilisaient tant dans leur cuisine que comme tabac à priser pour déboucher le nez. Il est réputé puissamment anti-infectieux, à large spectre d'action : respiratoire, intestinal, urogénital, nerveux, sanguin), mais également tonique et stimulant. Zone de culture : pourtour méditerranéen Usage cutané (très dermocaustique). A haute dose ou en application répétée, l’huile essentielle d’origan est toxique pour le foie. Elle est donc contre-indiquée en cas de troubles hépatiques.
5.0/5
Grippe
1
Avis
Maladies
QU’EST CE QUE L’AROMATHÉRAPHIE?
L'aromathérapie désigne l'usage thérapeutique des huiles essentielles. Le terme est employé pour la première fois au début du XXème siècle par le chimiste René-Maurice Gattefossé, considéré comme l’un des fondateurs de l’aromathérapie moderne. Depuis, les huiles essentielles ont fait l'objet de nombreuses recherches scientifique, portant le plus souvent sur les propriétés anti-bactériennes, anti-virales et anti-septiques de leurs composants. Lire La Suite
LES DERNIÈRES NEWS DU BLOG