GÉRANIUM ROSAT OU ODORANT « BOURBON » VS PIED D’ATHLÈTE (MYCOSE)
5.0
EFFICACITÉ
Aucuns
EFFETS SECONDAIRES
1
AVIS
PARTAGER
Découvrez l’avis des utilisateurs sur l’efficacité de Géranium rosat ou odorant « Bourbon » vs Pied d’athlète (mycose)
5/5 Excellente
monique D * October 17, 2018 04:07
diluée dans une HV, radical contre une mycose persitente... et elle sent bien meilleur que le tea tree!
LIRE LA SUITE
QUELS USAGES FAITES VOUS DES HUILES ESSENTIELLES ?
Rose
C'est un arbrisseau à feuilles caduques pouvant atteindre deux mètres de hauteur. Ses fleurs rouge velouté sont très odorantes. Ses tiges sont armées d’épines erobustes et courbées, implantées en nombre et accompagnées de poils raides. La rose de Damas est un hybride issu du croisement de variétés anciennes de roses (gallica, phoenicia et fedtschenkoana). Les poètes grecs anciens célébraient déjà la rose, Theophraste la mentionne dans son histoire des plantes au IVème siècle avant JC. La Rose est surnommée dans de nombreux pays la « reine des fleurs ». Délicate, elle est le symbole de l’amour et de la beauté. La Rose de Damas est la variété qui est la plus cultivée aujourd’hui, offrant le meilleur rendement en huile essentielle, toutefois très faible : il faut plus de 4 tonnes de roses pour produire 1 kg d'huile essentielle. Elle est réputée cicatrisante, et efficace pour les personnes qui souffrent de problèmes dermatologiques comme l’acné, la couperose ou des dermatoses diverses. On la dit aussi idéale pour diminuer l'anxiété, et enfin étant tonique et revitalisante. Contre indications : Aucune connue aux doses physiologiques
3.3/5
Anti ride
3
Avis
Beauté & bien être
Citron
Originaire d’Inde, le citron est le fruit d’une hybridation naturelle entre le cédrat (Citrus medica var. vulgaris), la lime (Citrus limetta) et le pamplemousse (Citrus paradisii). C’est un arbuste maintenu à 5 mètres de hauteur en culture, ses branches sont épineuses à feuilles ovales aigues et dentées. Ses fleurs ont des pétales blancs à l’intérieur et pourpre à l’extérieur. Son pays d’origine est l’ancienne Médie, entre le Tigre et la mer Caspienne. Virgile lui prête, dans ses Bucoliques, la vertu « d’adoucir l’haleine puante des Mèdes » et « d’apaiser le pouls des vieillards tremblants ». Les croisés appelaient le citron la « pomme mède », et il fut embarqué comme antiscorbutique par les navigateurs arabes deux siècles avant de traverser l’Atlantique sur les caravelles de Christophe Colomb. Longtemps employée uniquement comme contrepoison et remède des affections respiratoires, l'essence de citron est utilisée dans un grand nombre d’affections. On lui prête des vertus toniques, hépatiques, anti-nauséeuses et antibactériennes. Elle est en particulier réputée efficace contre le bacille d’Eberth, le staphylocoque et le bacille responsable de la diphtérie. On l’utilise dans les soins des peaux grasses, les soins minceur, et pour renforcer les ongles cassants. Sa senteur fine et fruitée la rend très agréable en diffusion. Contre indications connues : Photosensibilisante, ne pas s’exposer au soleil après son application. Elle peut provoquer des irritations cutanées.
5.0/5
Assainissement de l’air
1
Avis
Usage domestique
Thym vulgaire à thymol
Le thym est un sous-arbrisseau vivace qui pousse à l'état sauvage dans les garrigues et maquis méditerranéens. Ses tiges sont ramifiées, à petites feuilles très odorantes, opposées, linéaires et lancéolées, sessiles. Ses fleurs roses sont bilabiées et réunies en épis terminaux globuleux. Utilisée depuis des millénaires : on pense que les Sumériens l'utilisaient déjà pour ses vertus thérapeutiques. Les Egyptiens l'employaient pour embaumer leurs morts. Il était également utilisé par les Grecs qui le faisaient brûler dans leurs temples. Les romains quant à eux en ajoutaient dans leurs eaux de toilettes et autres cosmétiques. Pline le recommandait déjà comme anti-infectieux. Plante associée au courage, les romains prenaient un bain au thym avant d'aller au combat. Ce symbole de courage a d'ailleurs survécu jusqu'au moyen Age, notamment lors des croisades, les demoiselles brodaient des symboles associés au thym sur les blasons des chevaliers. S'il existe plusieurs espèces de thym, le thymus vulgaris est une espèce bien définie botaniquement mais qui présente au moins sept chemotypes identifiés, aboutissant à la synthèse d'huiles essentielles aux compositions différentes. Les plus utilisés sont les chemotypes dits à geraniol, à linalol, à thujanol et à Thymol. Le chemotype dit à Thymol est connu pour ses propriétés anti-infectieuses à large spectre d'action, ainsi que comme tonique général. Contre-indications : Usage externe (dermo-caustique). Le chemotype à thymol est à proscrire chez les femmes enceintes, allaitantes et les enfants. Dans les autres cas, il doit être utilisé selon les conseils avisés d’un spécialiste.
5.0/5
Grippe
1
Avis
Maladies
Géranium rosat ou odorant "Egypte "
Parmi les 500 espèces de géranium, seules quelques-unes sont utilisées en aromathérapie. Le géranium rosat est un buisson originaire d’Afrique australe. Ses longues feuilles vertes à trois lobes aux nervures rougeâtres sont découpées et duveteuses. Les bourgeons rosâtres donnent de petites fleurs blanches et pourprées à cinq pétales. Dans les campagnes, le géranium est appelé herbe à Robert, fourchette du diable ou bec de grue. Ce dernier sobriquet évoque la forme de son fruit qui ressemble à un long bec effilé, d'où ses noms savants : pelargonium vient du grec pelargos (cigogne) et geranium de geranos (grue). Il existait à l’état sauvage dans le monde antique. Sa culture commence à la fin du XVIIe siècle, d’abord par une implantation dans l’île Bourbon, actuelle Réunion. En tant que plante médicinale, le géranium soignait jadis l’ophtalmie, les montées excessives de lait, le gonflement de la gorge par inflammation des amygdales et les angines. Le géranium est également utilisé en parfumerie dans nombre de formules. Considérée comme antibactérienne, antimycosique, cicatrisante et tonique, cette huile est très utilisée dans les soins des peaux sujettes à rougeurs, inconforts ou imperfections ainsi que pour traiter acné, eczéma, démangeaisons et impetigo. Elle entre aussi dans la composition de soins minceur et capillaires. Elle est réputée efficace contre un grand nombre d’infections urinaires, intestinales ou pulmonaires. On l’emploie également pour lutter contre la cellulite, la rétention d’eau et le surpoids. Répulsive, elle éloigne aussi les insectes. Contre-indications connues : Aucune aux doses physiologiques.
5.0/5
Brulure
1
Avis
Maladies
Gingembre
C’est une grande herbe tropicale vivace, à feuilles linéaires lancéolées et à port de roseau, originaire d’Asie. Elle a une longue tige qui porte une inflorescence dense, des fleurs blanches ou jaunes. Son rhizome porte des yeux qui donneront naissance à des bourgeons. Le gingembre est connu depuis plus de 5000 ans, on l’utilisait en Chine et en Inde pour traiter les maux d’estomac, la diarrhée et également contre la nausée. Les Romains l’utilisaient pour épicer leur cuisine et aussi conserver leurs viandes.. Dioscoride et Pline lui prêtent, en outre, des propriétés aphrodisiaques. Plusieurs études cliniques ont confirmé l’efficacité du gingembre dans le traitement des nausées et certaines formes d’inflammations. Cette huile est également réputée aphrodisiaque et considérée comme un tonique général. On l’emploie notamment pour augmenter la libido, faciliter la digestion, lutter contre la chute des cheveux et stimuler leur croissance. Contre-indications connues : A éviter chez les femmes enceintes et les enfants de moins de 3 ans. En usage cutané, peut être irritante pour la peau.
5.0/5
Arthrite
1
Avis
Maladies
Marjolaine
Plante aromatique annuelle ou bisannuelle, elle est vivace et ligneuse et mesure environ 60 cm. Ses feuilles sont ovales et légèrement dentelées ; et ses fleurs blanches ou rosées sont groupées en épis dans l’aisselle des feuilles supérieures. Ses feuilles dégagent un arôme puissant. Elle est aujourd'hui largement répandue dans tout le bassin méditerranéen mais originaire de Chypre, de la Sicile ou encore de la Turquie. La marjolaine est cultivée depuis l'Antiquité. . Les grecs racontaient qu'autrefois Amaracus était un garçon au service du roi de chypre ; en apportant un vase qui contenait des parfums il le laissa tomber ; il s'en effrayant tellement qu'il demeura sans connaissance, et fut changé en herbe odorante, l'amarakos (nom grec pour la marjolaine). En Égypte, la marjolaine faisait partie des aromates utilisés dans les onguents et les fumigations. Le botaniste grec Dioscoride cite ainsi une des vertus de la marjolaine : « Elle combat les fermentations acides de l’estomac. » Pline la recommande pour les digestions difficiles. On lui prête également des propriétés anti-infectieuse et antiseptique, et elle est dite très utile en cas d'algie rhumatismales. Contre-indications connues : L’huile essentielle de marjolaine est déconseillée les 3 premiers mois de la grossesse et chez les enfants de moins de 3 ans. La marjolaine doit être évitée par les personnes souffrant d’asthme et d’épilepsie.
5.0/5
Hypertension artérielle (HTA)
1
Avis
Maladies
Ylang ylang complète
C'est un arbre des régions tropicales à feuilles persistantes lancéolées. Ses fleurs sont jaune-vert et très odorantes. S'il est taillé à hauteur d'homme en conditions culturales, l'ylang ylang peut atteindre 25 mètres de hauteur à l’état sauvage. Originaire d’Indonésie et des Philippines, et ramené par les colons à Madagascar puis aux Comores à la fin du XIX ème siècle, il est cultivé aujourd'hui dans ces régions. Il a fait le succès de nombreux parfums, notamment Coco chanel Numéro 5. Lors de sa distillation, on sépare (on dit que l'on « fractionne ») traditionnellement l'huile essentielle suivant sa densité : Extra S, Extra, Première, Deuxième et Troisième. Les fractions Extra supérieure et Extra ainsi que la Première, plus faibles en proportions mais plus fines sont destinées à la parfumerie de luxe. Les Deuxième et Troisième fractions sont plutôt réservées à la fabrication de cosmétiques. On désigne par complète l'ensemble de ces fractions mélangées et équivalentes en proportion à une distillation sans fractionnement. L'huile essentielle d'ylang ylang est réputée antispasmodique et équilibrante, mais également tonique sexuelle. Contre indications : L’huile essentielle de ylang ylang est à éviter chez les femmes enceintes (utérotonique) et allaitantes (coupe la lactation) et les enfants de moins de 6 ans.
5.0/5
Cheveux secs et abîmés
1
Avis
Beauté & bien être
Romarin officinal à verbénone
Typique du pourtour méditerranéen, c'est un arbrisseau persistant, touffu à feuilles vert foncé sessiles, linéaires et coriaces. son odeur aromatique camphrée est caractéristique. Ses inflorescences sont bleu pâle ou lilas clair maculées de taches violettes. Déjà connu pour ses vertus curatives, le romarin était cultivé 1000 ans avant J-C entre le Tigre et l'Euphrate. Symbole de triomphe, il était connu et utilisé comme plante médicinale par les Romains qui en disposaient sur les tombes pour souhaiter l'immortalité aux proches, et communs dans les jardins encore au Moyen-Âge. Le romarin était très réputé au 14eme siècle notamment en tant qu'ingrédient phare de « l'eau de la Reine de Hongrie », parfum célèbre utilisé dans les cours jusqu'à l'époque de Louis XIV. On prétend que cette eau avait rendu jeunesse et beauté à la reine de Hongrie, septuagénaire. Il existe plusieurs chémotypes de Romarin, les plus connus sont les CT camphré, à cineole et à verbenone. L'huile essentielle de Romarin à verbenone est connue pour ses propriétés expectorantes et mucolytiques. Antioxydante, elle est également un classique des traitements régénérants du foie. Contre-indications : Hypersensibilité hépatique ; bébé, enfant, grossesse (neurotoxique et abortif)
4.5/5
Detoxification
2
Avis
Maladies
QU’EST CE QUE L’AROMATHÉRAPHIE?
L'aromathérapie désigne l'usage thérapeutique des huiles essentielles. Le terme est employé pour la première fois au début du XXème siècle par le chimiste René-Maurice Gattefossé, considéré comme l’un des fondateurs de l’aromathérapie moderne. Depuis, les huiles essentielles ont fait l'objet de nombreuses recherches scientifique, portant le plus souvent sur les propriétés anti-bactériennes, anti-virales et anti-septiques de leurs composants. Lire La Suite
LES DERNIÈRES NEWS DU BLOG